Le Tibet – Partie 2 – Voyager au Tibet

- - 2 réponses

Cet article est le deuxième de notre série sur le Tibet. Le premier traite avec précision du Tibet en tant que région du monde.

Le meilleur moment pour voyager au Tibet

Concernant la Région Autonome du Tibet, il est possible de s’y rendre toute l’année. Il faut toutefois savoir que la période de juin à octobre, beaucoup de touristes se rendent à Lhassa pour atteindre le camp de base pour l’Everest. Cela se traduit par des tarifs plus élevés pour le logement et des difficultés dans les moyens de transports, potentiellement bondés. De plus à cette époque, l’Everest n’est pas visible dans les meilleures conditions.

La meilleure période est donc avril-mai (été) et de la mi-octobre à la mi-février (hiver) : tout y est plus accessible facilement et les conditions y sont les meilleures. N’oubliez pas que le nouvel an tibétain, qui se déroule souvent le même jour que le nouvel an chinois, fait l’objet de festivités sur une période de deux semaines.

Les régions de Kham et de l’Amdo ne souffrent pas des mêmes soucis liés à l’affluence de touristes, la meilleure période étant toutefois le printemps : les nuages ont tendance à masquer les montagnes durant l’été, et l’hiver y est passablement rigoureux.

Les meilleurs endroits à visiter au Tibet

Cette question est difficile puisque toute la région est superbe. Si un choix doit être fait, autant se tourner vers le Kham, l’Amdo et la partie centrale du Tibet (U-Tsong).

L’Amdo

Tibet Amdo
Tibet Amdo

L’Amdo est une vaste région où il est possible de circuler totalement librement : nul besoin de laisser-passer ou de guide touristique pour y circuler comme dans la région de Lhassa.

Vous trouverez des bus en partance des villes principales (Xining, Chengdu et Lanzhou) pour l’Amdo pour des sommes fort raisonnables.

La région comporte de vastes plaines herbeuses entre 3000 et 3500 mètres d’altitude et parcourues de tribus nomades.

Cette région à beau être la plus proche de la Chine, les populations y ont conservée leur culture tibétaine. On peut même affirmer que la culture tibétaine est mieux préservée dans cette région que dans celle de Lhassa.

Certains des monastères de cette région figurent parmi les plus important de toute la région : Kumbum (où l’exploratrice Alexandra David-Néel a séjourné plusieurs années), Labrang et Drakar notamment.

Le Kham

Tibet Kham
Tibet Kham

Le Kham est une vaste région d’ou les fameux fleuves Yangtsé et Mékong prennent leurs sources.

De même que pour l’Amdo, il n’est pas nécessaire de disposer d’une quelconque autorisation pour voyager dans cette région.

Des trois régions, il s’agit de la plus difficile d’accès et la plus rude. Elle est souvent citée comme étant la plus belle par les voyageurs. De plus, on y trouve également de superbes monastères.

U-Tsong

TIbet Lhasa Potala
TIbet Lhasa Potala

Il s’agit de la région la plus connue et celle qui attire le plus de voyageurs.

Pour pénétrer dans cette région, il vous faudra obtenir une autorisation et disposer d’un véhicule privé avec chauffeur ainsi que d’un guide touristique, ce qui grèvera votre budget.

Cela en vaut toutefois la peine, puisque vous y trouverez la capitale Lhassa, les monastères les plus connus ainsi que … les montagnes de l’Himalaya.

Himalaya
Himalaya

 

Afin d’éviter les flots de touristes présents en été (de 20 000 à 25 000 par jour, ce qui est considérable), il est conseillé de se rendre dans cette région en hiver. De plus, les tarifs y sont moins élevés. Et ne vous méprenez pas : l’hiver à Lhassa n’est pas si rude qu’on le croit, les températures y sont raisonnablement douces en octobre.

 

Pour conclure, on ne peut que trop conseiller à tout voyageur qui se rend au Tibet de passer au moins une semaine en Amdo ou dans la région de Kham, elles vous enchanteront tout autant voire plus que la partie centrale du Tibet et l’incontournable Lhassa.

2 Responses to “Le Tibet – Partie 2 – Voyager au Tibet”

  1. darcam

    quel merveilleux reportage qui donne vraiment envie de visiter ce pays !!!!bravo et merci……………….

    Répondre
    • marie helene foisy

      ns sommes quebecois et on aimerais sy
      rendre a mai avec d autre routards
      ses possible??? votre survol est super

      Répondre

Répondre