Voyage – Istanbul et ses mille trésors

- - pas de commentaire
Istanbul
Istanbul

A cheval entre l’Asie et l’Europe, Istanbul offre une grande panoplie en termes de découvertes. En matière de visites, on y trouve pléthore de musées, des palais byzantins ainsi que de nombreux autres sites touristiques situés un peu partout dans la ville et ses alentours.

 

Palais, marchés et boutiques

Depuis 2010, Istanbul est la Capitale Européenne de la Culture. Cela est pleinement justifié par la partie byzantine de la ville, le superbe Hippodrome, la Mosquée Bleue mais également le palais englouti et celui de Topkapi. A ceci s’ajoute les musées archéologiques, particulièrement réputés. Une promenade s’impose au marché des livres, à la recherche d’anciens écrivains ou de romans d’antan, mais également dans le Grand Bazar ou le Bazar Egyptien, avec leurs ruelles animées et leurs innombrables boutiques où on peut trouver de tout et de rien. A noter le savoir-faire particulier des marchands dans l’arrangement de leurs étalages…

 

Entre les visites, quelques moments dans les hammams

Le quartier de Fatih est situé sur le côté européen d’Istanbul. Il comprend plusieurs édifices religieux célèbres dont, parmi tant d’autres, la Mosquée de Kalenderhane et l’Eglise-Sauveur-in-Chora. Il est également composé de plusieurs quartiers : Beyazit, Eminönü, et Sultanahmet. Non loin de là se trouve des marchés colorés où siègent la Nouvelle Mosquée et la Mosquée de Süleymaniye. Le port naturel de  La Corne d’Or a longtemps hébergé de grands chantiers navals. Il est longé de parcs paisibles et de beaux bâtiments anciens.  Le palais de Dolmabahce compte d’innombrables pièces dont des salons et des hammams. Ceux-ci existent dans presque tous les quartiers de la ville.

 

Spécialités locales : kebab, épices et café turc

A Istanbul, les animations ne manquent pas au niveau de la rue de l’indépendance, en soirée et plus particulièrement aux alentours des petits restaurants. C’est là que l’on peut  déguster des spécialités locales comme le kebab ainsi que des plats à base de poissons et de fruits de mer. Voyager à Istanbul, c’est aussi découvrir, par bateau, des lieux comme le Bosphore, la Rive Asiatique ou les Iles des Princes. Dans les marchés, les parfums d’épices dont le thym, la vanille, la menthe, le curry et la cannelle s’entremêlent. A cela s’ajoutent les autres douceurs du pays et le fameux café turc, réputé aux quatre coins du monde. C’est autour de ces petites dégustations qu’on rencontre souvent les anciens aventuriers commerciaux qui ne cessent de parler de la légendaire route de la soie

Répondre