Voyage – Ankara, capitale de la Turquie

- - pas de commentaire

Au cœur de l’Anatolie, exactement sur l’itinéraire de la Route de la Soie, se trouve la capitale de la Turquie : Ankara. Recelant des vestiges d’un passé helléniste, romain et byzantin, elle propose un voyage au cœur d’une histoire particulièrement riche, comme le démontre ses monuments historiques.

 

Le mausolée de Mustapha Kemal et les musées

Parmi les plus grands, il y a le mausolée de Mustapha Kemal dit Atatürk, le « père des Turcs » et fondateur de la République turque. Il fut achevé en 1953 et occupe une superficie de 700 000 m2. Il domine la ville car il est situé sur une colline, celle de Rasattepe, et se révèle être un édifice imposant et grandiose. Ses alentours sont entourés de parcs qui comprennent différents arbres dont de nombreux sont spécifiques à la Turquie. On trouve également de splendides musées, tels que celui de la République ainsi que celui de l’Art et de la Sculpture. Le musée des civilisations Anatoliennes propose de nombreuses œuvres dont des statues antiques et des trésors archéologiques turcs. Quant au Musée de l’Ethnographie, il fut construit de 1925 à 1927 à l’initiative d’Atatürk. Une statue de celui-ci en décore d’ailleurs l’entrée.

Ankara
Ankara

Le colon de Julien, la Citadelle d’Ankara, les thermes romains

Le colon de Julien, d’une taille de 15 mètres, a été érigé en 362 en souvenir de la visite de la ville par ce même empereur. La Citadelle d’Ankara qui comprend de nombreuses tours, est nichée tout en haut d’une colline. Elle a été édifiée par les Galates et achevée par les Romains. Actuellement, il comporte des restaurants qui sont entourés d’espaces verdoyants. Non loin de là se trouvent les thermes romains, dédiés à l’époque au Dieu de la médecine : Asclépios. En tant que la seconde ville la plus peuplée de Turquie, Ankara est une capitale administrative et économique comprenant des universités, des bureaux gouvernementaux, des consulats, des grands hôtels, des clubs, des discothèques…

 

Les spécialités culinaires d’Ankara

Bien que ne proposant pas autant d’attractions touristiques qu’Istanbul, Ankara est souvent le centre de festivals internationaux comme celui du film, du dessin animé et de la sculpture de sable… En ce qui concerne les spécialités culinaires locales, on y compte, entre autres, le Kusu bugulama, le kebab ou le sandwich turc à l’agneau et le börek ou le petit pain contenant de la viande hachée. Le loukoum au citron ou à l’eau de rose est toujours présent aux étalages de toutes les pâtisseries. A tout ceci s’ajoutent les épices, spécifiques de tout voyage en pays oriental, ainsi que les fruits frais et secs qui sont utilisés comme ingrédients de base aux différents plats. Un repas turc se doit d’être accompagné d’un verre de raki et suivi d’un thé ou un café.

Bon voyage et bon appétit !

Répondre