Turfan, carrefour commercial sur l’ancienne Route de la Soie

- - pas de commentaire

Turfan, Turpan ou Tulufan, il s’agit  toujours de cette ville oasis qui se trouve dans le Xinjiang en Chine, sur l’ancienne Route de la Soie. Elle constitue actuellement un grand carrefour commercial et une région agricole prospère.

Turfan-Xinjiang
Turfan-Xinjiang

Une région d’arbres fruitiers

Avant que Turfan ne soit indépendante, elle a été tiraillée pendant longtemps, entre les populations Xiongnu et Han. Située dans un bassin montagneux, elle comprend dans ses alentours de grands vergers. Ceux-ci jouissent d’un système d’alimentation hydraulique souterrain qui serpente dans toute la région sur un parcours total d’environ 25 kilomètres. Le fond du paysage de Turfan comprend un petit volcan dont la dernière éruption daterait de 1120. Constitué en grande majorité de Ouïgours, la population de la ville est cosmopolite et comprend également des Hans, des Tajia, des Mongols, des tibétains et des russes… Rien d’étonnant à cela puisque la ville est située au carrefour des peuples nomades du nord et des habitants des oasis du Xinjiang.

 

Le site de Jiaohe et les vestiges de Gaochang

A Turfan, on trouve entre autre comme attractions touristiques le site de Jiaohe, la Grande Mosquée et tombeau du roi Imin, ainsi que les Grottes aux Mille Bouddhas Bezeklik.

Situé à une dizaine de kilomètres de Turfan, le site de Jiaohe comprend toujours des traces visibles de l’ancienne ville dont des fours, temples, résidences…Tout ceci est bien conservé grâce à un climat aride dû à la situation géographique de la région : à environ à 155 m d’altitude … en dessous du niveau de la mer !

Plus loin, on trouve une fortification de cinq kilomètres sur douze mètres de haut ! Il s’agit des vestiges de l’ancienne  ville de Gaochang.

 

La Mosquée, le tombeau du Roi Imin et les Grottes aux Mille Bouddhas Bezeklik

La Grande Mosquée et tombeau du Roi Imin est érigée juste à côté de Turfan, vers l’est. La structure, d’aspect rustique, est soutenue par des peupliers et bâtie en brique de boue et de paille. Elle est flanquée de deux dômes et d’un minaret décoré par des briques de style islamique. A une cinquantaine de kilomètres de Turfan, vers le Nord-Est, se trouvent les Grottes aux Milles Bouddhas de Bezeklik, datant du 6ème et du 14ème siècles après Jésus Christ. Elles sont au nombre de 83 et comptent 77 fresques de couleurs vives, façonnées à même les falaises. Elles constituaient auparavant un lieu de culte bouddhique, où ceux qui empruntaient jadis, l’itinéraire de la Route de la Soie, venaient se recueillir. Les représentations rapportent la vie quotidienne de l’époque et comprennent des illustrations chinoises, indiennes, européennes et perses. Ceci est la preuve que ces lieux étaient privilégiés par des voyageurs de toutes nationalités.

A vous d’en faire partie désormais.

Répondre