Evolution de l’audience du site Exotic Express depuis 2009

- - 2 réponses

La boutique de vente en ligne Exotic Express a été lancée le 21 octobre 2009.

Pour la petite histoire, nous avons démarré avec une centaine de bijoux de bas de gamme, sans le moindre moyen financier ni même de réelles connaissances dans ce métier qu’est l’e-commerce.

Dès le premier jour, nous avons réalisé des ventes, et ce, 7 jours sur 7 jusqu’à ce jour.

 

Comme vous pouvez le vérifier par vous-même gratuitement, le site est actuellement classé environ :

  • 112600ème en France sur 3,5 millions de sites répertoriés par Yooda, cf. Yooda Webtools.
  • 33500ème en France sur un nombre indéterminé selon Alexa.
  • 737000ème dans le monde sur un nombre indéterminé selon Alexa.

Et pourtant, le site n’accueille aujourd’hui qu’entre 600 et 1200 visiteurs uniques par jour (1200 correspondant au pic de la période de Noël).

 

Voici le graphique de fréquentation du site issu de Google Analytics :

Analytics - Visites Exotic Express 2009 - 2013

On y voit les pics de Noël et un pic spécifique dès janvier 2010 lorsque des publicités que nous avions créées sur Facebook se sont mises à passer en masse et… gratuitement (bug Facebook !).

Le nombre de visites devrait vous éclairer :

  • 55000 visites en 2010
  • 115000 visites en 2011
  • 127000 visites en 2012
  • 200000 visites (estimation) en 2013

Voyons maintenant la structure de cette audience et les principaux leviers qui ont été utilisés pour la faire évoluer (on parlera rentabilité une autre fois bien que cela soit le coeur de notre problématique au jour le jour).

Poste par poste (avec des estimations pour 2013) :

Audience Exotic 2009-2013 - Par canal

On comprend mieux la progression un « peu trop forte » entre 2010 et 2011, et le peu de différence entre 2011 et 2012, qui est dû à notre utilisation intensive des comparateurs de prix en 2011.

Pourquoi avoir arrêté les comparateurs de prix ? Parce que nous sommes présents depuis fin 2011 sur les principales places de marché : Amazon, La Redoute, PriceMinister, CDiscount, RueDuCommerce, et que ces mêmes places de marché positionnent nos articles dans les comparateurs de prix… à leurs frais !

Dans ces conditions, il n’est guère utile de payer également notre présence sur ces mêmes comparateurs : nos articles y sont visibles plusieurs fois ce qui cause une forme de confusion, et nous sommes à même de récupérer la clientèle en provenance des places de marché.

D’autre part :

  • La progression du poste référencement naturel est saine, bien que nous n’ayons réellement travaillé cet aspect de manière professionnalisée que depuis peu.
  • Notre compte Adwords est désormais géré de manière professionnelle, depuis que nous avons eu la bonne idée de nous faire coacher par un expert. Notre budget dépasse les 700 € par mois avec une rentabilité… positive.
  • Les réseaux sociaux, Facebook en tête, nous amènent un peu de trafic et de clients, bien que nous n’ayons pas encore de ligne éditoriale bien définie (en cours d’élaboration).

 

Et pour les connaisseurs et curieux, voici les taux de transformation des plus gros postes pour 2013 (nous ne disposons pas des chiffres pour les années précédentes) :

Taux transformation 2013

Ils sont dans la bonne moyenne, sachant que le taux moyen en e-commerce en France se situe entre 1 et 2% (plus proche de 1% toutefois).

Nous espérons ne pas vous avoir perdu avec tous ces chiffres et sommes ouverts au débat et à vos questions.

2 Responses to “Evolution de l’audience du site Exotic Express depuis 2009”

  1. Erwan

    article très intéressant merci. Après c’est sûr qu’il faut mettre tout cela en relation avec la rentabilité. Pas facile avec des produits peu chers. En tout cas je trouve que le trafic naturel est intéressant pour vous.

    Répondre
    • exotic

      Notre rentabilité est excellente, nous sommes d’ailleurs rentables depuis le premier jour, puisque nous en vivons.
      En fait, dans beaucoup de domaines, le rentabilité brute produit (différence entre le prix d’achat et le prix de vente) est plus forte dans les petits prix. Elle est aussi plus forte sur les produits sans marque par rapport aux produits de marque.
      En contrepartie, les produits de marque se vendent en masse, il y a donc compensation par le volume et le prix de vente, qui est par principe plus élevé.

      Répondre

Répondre