Le goji, un concentré de vitalité

- - pas de commentaire
Goji séché

Le goji, un fruit aux pouvoirs magiques ? Ces petites perles rouges poussent sur des vignes qui atteignent plus de 6 mètres de long sur les lointaines et non polluées vallées du Tibet et de la Mongolie. Le goji est un fruit protéiné, contenant 18 amino acides, et contient plus de 20 traces de minéraux et vitamines. Leur goût ressemble un peu aux dattes, légèrement plus amères.

Le dorje tibétain

- - pas de commentaire
Dorje double

Le dorje est un objet rituel, une arme dont la nature est apparentée au diamant (puisqu’il peut transpercer n’importe quelle matière sans pouvoir être altéré lui-même) et à la foudre (dont la force est irrésistible). Il est le symbole de Vajrayana, une des principales branches du bouddhisme, dénommée « la voie de diamant », qui peut conduire à l’expérience foudroyante de l’illumination bouddhique (le bodhi). Il représente également l’indestructibilité, tel que les diamants sont les plus dures pierres. Le dorje (nom tibétain … Suite

Les agates – ou comment allier bien-être et beauté

- - pas de commentaire
Cornalines

L’agate est une pierre qui présente une grande variété de textures, couleurs et formes. Puisqu’elle se forme dans la cavité d’une autre pierre, le résultat est souvent un nodule rond, avec des bandes concentriques, un peu comme les anneaux du tronc d’arbre. Ce qui suscite notre imagination ce sont les formes, parfois des yeux, des coquillages, même des paysages… L’agate était considérée jadis comme précieux talisman ou amulette. Elle était connue pour apaiser la soif ou pour protéger contre la … Suite

Le yack tibétain

- - une réponse
Yack domestique

Le yack est l’animal emblématique de l’Himalaya et demeure essentiel à la vie des ses habitants. Domestiqué par les Tibétains depuis plus de deux millénaires, le yack est une espèce de ruminant au corps trapu très adaptable à un environnement naturel des plus difficiles. Il vit au-delà de 3000 m d’altitude, se nourrissant d’herbes, de lichens et de mousses. Sa laine longue et épaisse le protège du froid parfois jusqu’à -40°, et sa transpiration contient un composant isolant du froid qui est utilisé dans la médecine tibétaine.